Les plus belles randos à thème

Le sentier du renard

Au départ de Morzine : une balade nature qui longe la Dranse par l'ancien itinéraire de montée aux alpages de Nyon pour découvrir la vie du renard, le milieu naturel en bord de rivière et la géologie de cette vallée.

L'hiver, l'itinéraire peut se faire à raquettes.

Difficulté : aucune, large piste. 

Variante : du parking de Nyon, vous pouvez poursuivre jusqu'au lac des Mines d'Or. Comptez 2 heures de marche supplémentaires.

Dénivelée : 160 m jusqu'à la cascade, 420 m jusqu'au lac.

 

 

 

Le sentier des oiseaux migrateurs

Une belle randonnée pour le paysage : les Terres Maudites et la vallée de Morzine ou du côté suisse : les Dents du Midi (3257m).

Le but est de rejoindre la station ornithologique du col de  Bretolet.                                                                                                                                 

Départ : du lac des Mines d'Or, au fond de la vallée de la Manche.

Dénivelé cumulé positif 602m . Durée  4h                                                                                                                 

difficulté : aucune mais bonne chaussures recommandées. Après Fréterolle, le fléchage tend à se perdre dans l'alpage.

D'août à la fin octobre, les scientifiques y interceptent les oiseaux migrateurs qui rejoignent les pays méditerranéens pour passer l'hiver (panneaux explicatifs sur la migration). Plus de 10000 oiseaux sont ici capturés, identifiés, pesés et bagués avant d'être relâchés. Jumelles conseillées.

La mine de la Lappiaz

Une découverte pédagogique de "l'Or gris", l'ardoise de Morzine dont l'extraction débuta dès 1732 tout au long de la falaise qui surplombe la vallée de Sous le Saix (vallée des Ardoisières).  A Avoriaz, la mine de la Lappiaz fut exploitée de 1856 à 1963.

Départ : office de tourisme d'Avoriaz. Suivez le balisage en ardoise qui passe entre les immeubles Malinka et Saskia, puis sous le golf et plonge jusqu'au belvédère

Dénivelé cumulé positif 100m – Durée  1 h - Difficulté : aucune mais peu avant la mine, sentier glissant par temps de pluie.

Extension : sur le chemin du retour, possibilité de poursuivre jusqu'à la ferme de Seraussaix. Accès à un large belvédère qui surplombe la vallée (table d'orientation). D'ici, un câble permettait l'acheminement des lappiaz (grosses dalles d'ardoise) jusqu'au pied de la falaise où elles étaient taillées.